uMEn Médical reçoit Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

, par  Daniel Davinroy

Dans le centre mutualiste Rene-Laborie d’uMEn, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a pu constater la mise en œuvre de la réforme du 100 % santé.

La réforme du 100 % santé a franchi une étape importante le 1er janvier avec le déploiement des paniers de soins à reste à charge zéro pour l’optique, l’audition et le dentaire (couronnes et bridges).
PNG
Le mardi 8 janvier 2020, Laurent Joseph, Président et Jean Michel Floret, Vice-Président d’uMEn et d’uMEn médical ont accueilli la ministre des Solidarités et de la Santé, en présence de Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française, dans les locaux d’uMEn médical (espaces optique et audition « Écouter Voir » et pôle dentaire) situés 27-29 rue de Turbigo, 1 et 5 rue de Palestro à Paris 2ème.
Lors de sa visite, Agnès Buzyn a pu échanger avec les différents professionnels d’uMEn Médical.
PNG Les professionnels de santé ont ainsi pu partager leurs premiers retours d’expérience au contact des patients. Bien que la réforme soit plutôt bien perçue par la patientèle, la garantie de la qualité des soins, la gamme de soins concernés et la compréhension du mécanisme de reste à charge zéro continuent de susciter des interrogations.

Pour Thierry Beaudet« Ce déplacement témoigne de l’engagement de la Mutualité Française dans la réussite du 100 % santé. Nous avons soutenu dès l’origine cette réforme parce qu’elle contribue à réduire le reste à charge des Français. Aujourd’hui, nous encourageons le recours aux équipements des paniers de soins à reste à « charge zéro » et nous invitons l’ensemble des acteurs à en faire la promotion, comme le fait l’enseigne mutualiste Ecouter Voir. »

uMEn et uMEn médical ont ainsi pu profiter de cette visite pour rappeler leur attachement et leur engagement historique à donner accès à des soins de qualité au plus grand nombre. Le Centre de santé René-Laborie est conventionné en tarif de secteur 1 et respecte la tarification Sécurité sociale sans dépassements d’honoraires, et sa démarche s’inscrit pleinement dans le mouvement de la Mutualité Française.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)