Téléthon : «  un moment très fort  »

Inspiré d’une émission américaine, le Téléthon français a été créé en 1987 par Pierre Birambeau et Bernard Barataud, dont les fils étaient atteints de myopathie de Duchenne. C’est en décembre de cette année-là que s’est déroulé, sur Antenne 2, le premier marathon télévisuel, animé par Michel Drucker, Claude Sérillon, Gérard Holtz et Jacques Chancel. Pour l’anecdote, la somme collectée de 175 millions de francs (29,7 millions d’euros) avait alors dépassé les espérances et l’organisation : le compteur ne comportant que huit chiffres, un neuvième panneau, écrit à la main, avait dû être ajouté. Au-delà de la solidarité, le Téléthon a mis en lumière ces maladies méconnues et toutes les familles concernées qui se battent au quotidien. « A l’arrivée de la Marche des maladies rares en 2012, je suis intervenue en direct pour témoigner de ma maladie, de mon quotidien et, de façon générale, de notre volonté de faire bouger les choses, se souvient Blandine Subra, présidente de l’Association du syndrome de Brugada. Un moment très fort. »

DOSSIERS

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)