Méditer en entreprise ?

C’est bien connu, Google œuvre au bonheur de ses salariés. Comme de nombreuses entreprises américaines qui cherchent à gérer le stress de leurs équipes surmenées, le roi des moteurs de recherche propose, sur son campus de la Silicon Valley, des cours de mindfulness (ou méditation de pleine conscience) ouverts à tous ses employés. Chez Google, les séances sont issues du programme «  Search inside yourself  », conçu par Chade-Meng Tan, l’un de ses premiers employés (le 107e exactement), auteur du best-seller Connectez-vous à vous-même (Belfond, 2014). Les exercices qu’il a créés ont pour objectif d’améliorer la concentration, la créativité, l’empathie et les relations humaines de façon à atteindre un état d’esprit optimal, notamment (et surtout) sur son lieu de travail. Sans forcément remettre en cause la sincérité de Chade-Meng Tan, «  Monsieur Chic Type de Google  », les puristes de la méditation ironisent sur le fait que ce soit précisément le géant d’Internet, source continuelle de sollicitations et d’éparpillements, qui entende donner des leçons en matière de calme mental et d’attention. Pour d’autres, c’est plutôt l’utilisation de la méditation comme outil au service de la performance et de la productivité en entreprise qui pose un sérieux problème d’éthique.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)