Et le sport ?

, par  Delphine Delarue

Contrairement à une idée répandue, un patient asthmatique peut parfaitement faire du sport, même si sa maladie est induite par l’exercice. Son asthme devra toutefois être équilibré par la prise d’un traitement adapté et certaines règles devront être respectées : bien s’échauffer avant l’activité, tenir compte des conditions climatiques (éviter le froid) et rester attentif à son état respiratoire. Selon les cas, il lui sera parfois nécessaire d’inhaler un médicament protecteur, généralement des bêta-mimétiques de courte durée d’action, dix à quinze minutes avant l’effort, et de mesurer son souffle après l’exercice. On recommande également aux sportifs asthmatiques de garder un bronchodilatateur dans la poche en cas de gêne respiratoire. La mise en place d’une activité physique se fera toujours en ­concertation avec le médecin généraliste ou le pneumologue.

DOSSIERS

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)