Canicule : les bons réflexes pour se protéger

, par  Léa Vandeputte

Une vague de chaleur intense déferle sur le pays cette semaine et avec elle différents maux : fatigue, coup de chaleur, déshydratation… Pour éviter les accidents, le ministère des Solidarités et de la Santé délivre toute une série de conseils pour se rafraîchir.

Un épisode de canicule exceptionnel, de par son intensité et sa précocité, s’étend depuis ce lundi 24 juin sur tout le territoire. La chaleur va s’accentuer au fil des jours pour atteindre un pic jeudi et vendredi avant une accalmie prévue pour dimanche, voire pour le début de la semaine prochaine. Face à ce phénomène, la ministre des Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, a mis en place les mesures du plan national canicule et appelle la population à la prudence. De son côté, Météo France a placé la plupart des départements en vigilance orange, ce qui signifie : «  Soyez très vigilant : des phénomènes dangereux sont prévus, tenez-vous au courant de l’évolution de la situation et suivez les conseils de sécurité émis par les pouvoirs publics. »

Informer et conseiller

Agnès Buzyn a ouvert, dès lundi matin, la plateforme téléphonique d’information du public « Canicule Info Service ». Ce numéro vert, accessible au 0800 06 66 66*, permet d’obtenir des recommandations sur la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs. Les autorités sanitaires préconisent notamment de boire régulièrement de l’eau, de manger en quantité suffisante, de ne pas boire d’alcool, d’éviter les efforts physiques, de mouiller son corps et de se ventiler, de maintenir sa maison au frais en fermant les volets le jour et de donner et de prendre régulièrement des nouvelles de ses proches.

Être attentif aux plus fragiles

Concernant ce dernier point, la ministre a particulièrement insisté sur la nécessité de faire attention aux plus fragiles. Les personnes âgées, handicapées ou isolées sont, en effet, particulièrement vulnérables lors des épisodes de canicule. Elles peuvent cependant recevoir le soutien de bénévoles qui leur rendent visite en s’inscrivant sur une liste mise à disposition en mairie. Les nourrissons et jeunes enfants doivent eux aussi être protégés. Mieux vaut éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter un chapeau et des lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire. « Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou dans un véhicule, même pendant une très courte durée », rappelle par ailleurs le ministère.

* Appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

ARTICLES RÉCENTS