Perte d’autonomie : le mouvement mutualiste demande des réponses à la hauteur des enjeux

, par  Mathilde Leroy

A l’heure où le débat national sur la prise en charge de la dépendance prend toute son ampleur et apparaît comme une priorité du gouvernement, notamment avec le lancement, le 18 avril, de conférences départementales ouvertes aux citoyens, la Mutualité française dénonce la situation inquiétante des structures d’accueil destinées à nos aînés. « Les professionnels et les représentants des personnes âgées déplorent les tours de "passe-passe" financiers qui se jouent entre l’Etat, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, NDLR) et l’assurance maladie au détriment des personnes âgées en perte d’autonomie hébergées en établissement », indique le mouvement dans un communiqué commun avec d’autres organisations comme la Fédération hospitalière de France (FHF), la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (Fehap) ou la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées (Fnadepa). Sont notamment pointés du doigt le gel, voire la baisse, des fonds alloués par l’assurance maladie aux établissements pour personnes âgées et la poursuite de la diminution des crédits de la CNSA. Des crédits « repris pas l’assurance maladie (100 millions d’euros en 2010 et 150 millions en 2009) », précise le communiqué. Ces mesures contribuent malheureusement à diminuer le nombre de postes de soignants alors que les besoins augmentent et que les sous-effectifs sont à l’origine de graves dysfonctionnements au sein de ces structures. La Mutualité française avait déjà insisté, en mars, sur l’importance de la dimension humaine dans la question de la dépendance, en appelant à un accroissement du volume de recrutement, à une revalorisation salariale et à une reconnaissance des métiers d’accompagnement.
Face aux arbitrages financiers dénoncés, les organisations signataires du communiqué demandent donc « que les engagements pris par l’Etat dans le cadre du Plan solidarité grand âge soient intégralement respectés pour que le débat sur la perte d’autonomie prenne tout son sens ».

Source
- communiqué « La perte d’autonomie mérite des réponses à la hauteur des enjeux », AD-PA, Fehap, FHF, Fnadepa, Fnaqpa, Fnapaef, Fnar, Les Aînés ruraux, Synerpa, Unccass, Uniopss, Mutualité française, 18 avril 2011.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS